De nous pour nous

C’était une année émouvante. Nous avons commencé l’année avec de mauvaises nouvelles des USA : les personnes trans qui y ont été dépouillés de leurs droits. Et nous finissons l’année avec un fier sourire sur les lèvres : il s’est beaucoup passé de positif en Suisse. Mais une chose après l’autre.

Février

Nous avons organisé un apéritif de Networking à Zürich et avons pu remercier les personnes qui nous soutiennent et nouer des contacts politiques qui nous ont été ces derniers mois toujours plus utiles.

Mars

Lors de l’assemblée générale, un nouveau comité plus fort a été élu et nous nous sommes tout de suite mis au travail.

Avril

Notre premier Congrès Trans de langue française en Romandie a été un succès. Cinquante participantes et participants sont venus et ont passé ensemble une journée intensive. Nous planifions déjà le prochain Congrès en avril 2018 à Lausanne.

Mai

Omar! Omar, notre nouveau directeur a pris ses fonctions et depuis beaucoup de choses tournent rond chez nous.

Juin

La Pride à Zürich – nous avons pu faire la fête. Au vu d’un évènement très émotif dans la semaine avant la Pride, que d’ailleurs nous aimerions répéter cette année, nous avons défilé comme un très grand groupe en deuxième place du cortège, étions fiers et avons fêté jusqu’à la fin (malheureusement déjà à 22 heures – c’était une longue journée). À l’annonce de nos soucis, il y aura des toilettes unisexe à la Pride de l’an prochain.

Juillet

La co-présidence a remercié toutes les bienfaitrices qui par leurs dons ont financé d’abord le salaire de Senata et maintenant celui de Omar et assuré la recette de dons pour les deux prochaines années.

Septembre

Plus de 150 d’entre vous sont venus à Sursee et ont, avec nous, passé au congrès trans une fin de semaine fantastique. Beaucoup d’ateliers, beaucoup de discussions, beaucoup de bons moments. Ce n’est pas tout à fait mûr mais nous prévoyons le prochain congrès trans les 1er et 2 septembre à Berne ! Non, pas à la villa Stucki.

Octobre

Nous avons remis sur pied le projet trans-fair et avons démarré avec un nouveau chef de projet. Jusqu’ici nous avons réalisé une nouvelle stratégie passé les premières consultations des communautés, nous sommes mis en accord avec le label LGBTI, fixé la prochaine rencontre avec les représentants des firmes au Sonding-Board pour janvier et planifié une promotion nationale en mars.

Novembre

Une délégation du TGNS composée de Alecs, Even, Christian et Henry a été invitée par la Conseillère Fédérale Sommaruga à une rencontre personnelle. Nous avons pu exposer la situation juridique des personnes trans en Suisse.

À Berne nous avons organisé un podium sur le sujet des enfants trans avec un succès inespéré. L’amphithéâtre, avec passé 200 places, était complètement plein et des personnes sont restés devant les portes.

Décembre

La brochure trans* après d’innombrables heures, jours, effectivement années de travail existe non seulement en allemand mais aussi en français et en italien.

Dans le domaine des média nous nous sommes beaucoup battus : une infinité de lettres de plainte envoyées à différentes entreprises de langue allemande et française de Suisse. Nous avons donné plus de 50 interviews dans les journaux, magazines, radio et télévisions sur tous les sujets qui concernent notre communauté ou les personnes en général : le 3ème genre, les règlements des toilettes, les trans au travail, des biographie de trans, les enfants trans et plus.

Nous avons participé à différentes procédures internationales (UPR, CEDAW, la convention d’Istamboul) et fait des remarques dans le rapport sur la situation des personnes trans en Suisse afin que les personnes trans ne soient pas oubliées quand les améliorations des droits de l’homme seront adoptés en Suisse.

En même temps toutes nos consultations continuent : la consultation juridique, les consultations pour le coming-out, les trans dans le monde du travail et les enfants trans.

C’est seulement un petit aperçu du que nous avons effectué au comité et en comité restreint. L’important est en tous cas c’est peu à comparer avec ce que toi et vous effectuez dans la communauté trans : Chaque jour se lever de nouveau et répondre de soi : c’est dur et difficile. Soutenir les personnes qui sont au début de leur chemin, organiser des rencontres, aider pour les évènements. Merci, merci, merci. Nous ne sommes rien sans vous et nous essayons de vous créer un milieu dans lequel votre vie veux et peux.

Nous regardons avec beaucoup de confiance vers l’année prochaine. Nous avons mis en 2017 une très bonne base et maintenant il faut savoir que nous construisons 2018 là-dessus. Dès février Alecs, notre chef de la consultation juridique, après sept années de travail bénévole passera à une situation d’employé rémunéré. Un grand pas pour le TGNS et un pas important pour nous tous pour améliorer la situation des trans ici en Suisse. Nous pouvons déjà assurer les premiers mois de son emploi grâce aux dons et une compression du budget dans le domaine des consultations juridiques. Nous nous focalisons encore sur les sujets des trans dans le monde du travail, l’organisation d’évènement pour la communauté, l’offre de consultations (de plus en plus chaque année), représenter les trans suisses dans la communauté internationale, donner des interviews, être professionnels dans nos actions et être toujours actifs sur la scène politique bernoise.

Laissez-nous faire cela ensemble : de la part des personnes trans pour les personnes trans.

Merci à vous toutes et tous et à l’année prochaine!

Stefanie Hetjens & Henry Hohmann

Co-présidence du TGNS

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer