Transphobie au Conseil fédéral

Lors de l’annonce de sa démission, le conseiller fédéral Ueli Maurer a répondu à la question de savoir s’il serait heureux de voir une femme lui succéder en disant notamment : «Tant que ce n’est pas un ‘ça’ (‘es’ en allemand), ça va encore». Cette déclaration ne peut être comprise que dans le sens où le conseiller fédéral Maurer dénie toute compétence pour cette fonction aux personnes qui ne correspondent pas à sa conception de la femme et de l’homme ou qui n’appartiennent pas à ces sexes (personnes non binaires). Une telle expression ouverte de transphobie de la part d’un haut représentant du gouvernement est absolument inacceptable. TGNS condamne fermement cette déclaration et exige des excuses.

Le fait est que les personnes trans, et en particulier les personnes non binaires, sont extrêmement sous-représentées, voire pas du tout, dans les parlements et les gouvernements : Jusqu’à présent, aucune personne trans (out) n’a été élue à un poste politique au niveau national. Nous rappelons au conseiller fédéral Maurer qu’en Suisse, depuis 50 ans, le sexe n’est plus un critère pour pouvoir occuper une fonction politique. Cela ne vaut pas seulement pour les femmes, mais aussi pour les Suisse_sses non binaires. Il y a quelques décennies, une déclaration comme celle du conseiller fédéral Maurer concernant les femmes aurait encore été envisageable. Aujourd’hui comme hier, de telles remarques sont le terreau de la haine sous toutes ses formes. Elles ne doivent donc plus être acceptables pour aucun groupe.

La responsabilité en incombe à tou_tes les membres de la société. Il est donc non seulement profondément inquiétant qu’un conseiller fédéral fasse une déclaration aussi hostile, mais aussi qu’il n’y ait pas eu de réaction immédiate ou de demande de la part des journalistes présent_es. Dans une société plurielle et un pays démocratique, un tel discours haineux ne peut être ni rejeté avec bienveillance comme une mauvaise blague, ni simplement ignoré.

Nous attendons du conseiller fédéral Maurer

  • une explication de la manière dont sa déclaration doit être comprise dans une démocratie basée sur une société plurielle et qui interdit la discrimination, y compris à l’égard des personnes trans, par sa constitution;
  • des excuses à toutes les personnes qu’il a blessées par sa déclaration.

Nous attendons des politicien_nnes de tous les partis

  • de reconnaître enfin l’ampleur de la transphobie et de prendre les mesures urgentes qui s’imposent pour la combattre.

Plan d’action national contre les crimes de haine

Le Conseil national a, le 1 juin 2022, par 105 voix contre 64 (16 abstentions), accepté un postulat pour un plan d’action national contre les crimes de haine anti-LGBTQ. Le Conseil fédéral a maintenant le mandat d’élaborer un plan d’action avec des mesures contre les crimes de haine à tous les niveaux, aussi bien nationaux que cantonaux et communaux. Les mesures incluent un meilleur soutien et une meilleure protection des personnes LGBTQ victimes de violence, des mesures préventives contre la violence et les attitudes LGBTQ-phobes et des mesures imposant aux agresseurs de faire un travail sur eux-mêmes.

Rapport sur les crimes de haine

Communiqué de presse de Transgender Network Switzerland (TGNS), L’Organisation Suisse des Lesbiennes (LOS) et Pink Cross

À l’occasion de l’IDAHOBIT, la journée internationale contre l’hostilité envers les personnes LGBTI, TGNS, LOS et Pink Cross publient un nouveau rapport sur les crimes de haine. Ce qu’il montre : la votation sur le « mariage civil pour toutes et tous » a apporté plus de visibilité aux personnes lesbiennes, bisexuelles et gays, mais pas plus de sécurité pour la communauté queer. En 2021, la LGBT+ Helpline a enregistré 92 cas de crimes de haine anti-LGBTQ, soit 50 % de plus que l’année précédente. Le phénomène est particulièrement frappant pour les crimes de haine transphobes, qui ont très fortement augmenté en comparaison des dernières années. Et pourtant, le rapport sur les crimes de haine n’est que la pointe de l’iceberg. La revendication des organisations faîtières LGBT pour un recensement des cas au niveau national est plus actuelle que jamais. 

Continuer la lecture « Rapport sur les crimes de haine »

CONSEIL AUX PERSONNES TRANS A BERNE

Depuis le 1er février, Raphaël Guillet gère le service de conseil psychosocial aux personnes trans et non binaires du Checkpoint Berne. C’est l’occasion pour ce Lausannois de naissance de se présenter.

L’identité de genre est un thème qui m’accompagne personnellement et professionnellement depuis de nombreuses années. Personnellement, car je me définis comme homme trans. Professionnellement, car dans le cadre de mon travail d’éducateur social, je conçois et anime régulièrement des conférences, cours et ateliers sur les identités LGBTIQ*. Ma formation de spécialiste en santé sexuelle, que je terminerai en décembre, m’a permis de consolider mes connaissances et d’acquérir des compétences pratiques dans ce domaine.

Continuer la lecture « CONSEIL AUX PERSONNES TRANS A BERNE »

Call for Volunteers: Content

Tu as envie de t’engager pour notre communauté ? Nous recherchons 6 personnes qui aiment rassembler des nouvelles et des informations, les rédiger et les diffuser sur les différentes plates-formes. Vous pouvez vous organiser au sein de l’équipe comme vous le souhaitez et prendre en charge les tâches qui vous conviennent le mieux. Pour plus d’informations :

Continuer la lecture « Call for Volunteers: Content »

Accompagnement des élèves trans dans le Canton Vaud

Le 13 décembre 2021, la cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture du Canton Vaud a signé la directive « Accompagnement des élèves trans* et non binaires dans la scolarité obligatoire et postobligatoire ». Cette directive veut permettre de respecter les droits fondamentaux des élèves trans.

Continuer la lecture « Accompagnement des élèves trans dans le Canton Vaud »

Workshop ‘cartes postales pour le crowdfunding à Bienne!

Le dimanche 28 novembre a lieu un workshop créatif à Bienne, dans le contexte du crowdfunding TGNS pour la reconnaissance des personnes non binaires. Nous aimerions passer une après-midi tranquille durant laquelle nous ferions avec vous un set de cartes postales. Celles-ci seront ensuite vendues en faveur du crowdfunding.

Continuer la lecture « Workshop ‘cartes postales pour le crowdfunding à Bienne! »

TGNS Crowdfunding: reconnaissance de la non-binarité

Soutiens les droits des personnes non binaires. Crowdfunding à partir du 5 novembre 2021. Aide nous, pour que la lutte puisse continuer.

Un précédent juridique historique est actuellement en instance devant le Tribunal fédéral. Il concerne la reconnaissance selon le droit suisse de la suppression en Allemagne de l’inscription du genre d’une personne non binaire. Nous ne savons pas quel sera le verdict, mais nous savons que nous devons dans tous les cas continuer la lutte. 

Continuer la lecture « TGNS Crowdfunding: reconnaissance de la non-binarité »

Simplification de la procédure de changement de sexe à l’état civil à partir du 01.01.2022

Le Conseil fédéral a finalement décidé : La nouvelle procédure de modification de l’indication de sexe s’appliquera définitivement à partir du 1er janvier 2022. Vous trouverez ici un aperçu de la nouvelle procédure (informations du décembre 2020).

Continuer la lecture « Simplification de la procédure de changement de sexe à l’état civil à partir du 01.01.2022 »

Responsable des finances et du bureau

TGNS cherche avec effet immédiat ou par accord, et limité jusqu’au 31 mai 2022, avec une éventuelle prolongation de l’emploi, un_e

Responsable des finances et du bureau (40%)

Tes principales tâches seront :

  • gérer de manière indépendante la comptabilité et l’administration des membres
  • préparation des comptes annuels
  • s’occuper du courrier entrant et de la centrale téléphonique
  • soutenir le comité

Envoies ta lettre de motivation et CV sous forme d’un seul document PDF à  avant le 31 octobre 2021.  

Cliquez ici pour les détails du poste vacant et informations de contact (PDF de/fr)