Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Samedi 17 mai 2014 à Berne

-1Pour la première fois en Suisse, un événement national a eu lieu pour célébrer la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT). La place du Münster de Berne a été le théâtre de discours sur le thème général du « droit au mariage pour toutes et tous », prononcés par des représentants des partis politiques, cinq conseillers nationaux et bien sûr les différentes associations LGBT. Outre la question de l’ouverture du mariage, les supports pédagogiques de l’IDAHO(T), soutenus par l’UNESCO, pour l’enseignement scolaire en matière d’homo- et de transphobie ont été présentés. Des membres du groupe LGBT Youth ont organisé une action colorée en proposant aux participants de se peindre le symbole de l’égalité sur la joue, en référence au droit au mariage. Les nombreux discours ont été entrecoupés par quelques chansons de la chorale Schwubs (Schwulen Berner Sänger). Continuer la lecture « Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie »

Alecs Recher nouveau co-président de Transgender Europe

Alecs Recher bearb.kleinHier, le suisse Alecs Recher et la finlandaise Arja Voipio ont été élus co-présidents à l’assemblée générale de Transgender Europe (TGEU) avec une large majorité.

Alecs est membre du comité (de TGEU) depuis la dernière assemblée générale en 2012. Il est un activiste trans* depuis de nombreuses années. En 2010, il a fondé Transgender Network Switzerland, dont il a été co-président jusqu’en 2012.

Les membres du comité de TGNS félicitent chaleureusement Alecs pour son éléction et lui souhaitent beaucoup de succès en tant que co-président de TGEU.

Prochaine rencontre du groupe Romandie

Le groupe Romandie de TGNS se retrouve pour sa prochaine rencontre dans les locaux de VoGay (Rue des Côtes-de-Montbenon 15, 1003 Lausanne) le mercredi 30 avril dès 19h30.

PAV

IMPORTANT ! Une activité particulière est prévue, à savoir la visite d’une expo qui se tient dans les locaux de l’association du 29 avril au 2 mai. L’exposition s’intitule « V.I.O.L » et comme son nom l’indique, elle traite de la thématique du viol et des violences sexuelles, également sous l’angle des minorités sexuelles LGBT. Continuer la lecture « Prochaine rencontre du groupe Romandie »

Europe. Les personnes transgenres font l’objet de discrimination et de traitements inhumains et dégradants

(Amnesty international, communiqué de presse)

Les pays européens violent les droits fondamentaux des personnes qui tentent d’obtenir un changement de genre juridique, écrit Amnesty International dans un rapport publié mardi 4 février. Ce document décrit de manière détaillée la façon dont les personnes transgenres sont contraintes de subir des opérations chirurgicales invasives, des stérilisations, des traitements hormonaux ou des examens psychiatriques avant de pouvoir modifier leur identité au regard de la loi.

Titelbild Amnesty-Report

« Assurément, il existe des personnes transgenres qui aimeraient avoir accès à certains des traitements médicaux disponibles, mais pour beaucoup d’autres, ce n’est pas le cas. Les États ne devraient pas forcer les personnes transgenres à faire tel ou tel choix en faisant dépendre le changement d’état civil d’interventions chirurgicales, de traitements hormonaux ou de stérilisation, a déclaré Marco Perolini, spécialiste des questions de discrimination au sein d’Amnesty International.

« De nombreuses personnes transgenres doivent surmonter d’énormes difficultés pour assumer leur identité, et ces problèmes sont souvent aggravés par une discrimination flagrante de la part des autorités. »

Le rapport d’Amnesty International, intitulé The state decides who I am: lack of legal recognition for transgender people in Europe, porte principalement sur sept pays d’Europe. Il met en évidence les violations des droits humains occasionnées par les procédures pour obtenir un changement d’état civil au Danemark, en Finlande, en France, en Norvège, en Belgique et en Allemagne. Il souligne aussi qu’aucune procédure n’existe en Irlande, encore qu’une loi portant sur cette question soit prévue.

Le nombre de personnes transgenres dans l’Union européenne est estimé à 1,5 million.

Dans de nombreux États, les conditions pour changer de genre à l’état civil sont strictes. Les personnes transgenres ne peuvent obtenir la reconnaissance juridique de leur genre qu’après avoir subi un diagnostic psychiatrique concluant à l’existence d’un trouble mental, s’être pliées à des actes médicaux tels que des traitements hormonaux et des opérations chirurgicales entraînant une stérilisation irréversible, et prouvé leur célibat. L’ensemble du processus peut prendre des années.

« Les États doivent veiller à ce que les personnes transgenres puissent obtenir un changement d’état civil par le biais d’une procédure rapide, accessible et transparente en accord avec la perception qu’elles ont de leur identité de genre, tout en préservant leur droit au respect de la vie privée et sans leur imposer des conditions qui bafouent leurs droits humains, a déclaré Marco Perolini.

« Des personnes sont contraintes de prendre une décision odieuse – soit elles se laissent infliger une série d’étapes et de mesures dégradantes ordonnées par les autorités, soit elles doivent continuer à vivre avec un genre fondé sur le sexe qui leur a été attribué à la naissance – même si celui-ci va à l’encontre de leur apparence et de leur identité. »

En Irlande, aucune procédure n’existe encore pour permettre aux personnes de modifier leur identité de genre. Victoria, une femme transgenre qui vit à Dublin (la capitale irlandaise), a déclaré à Amnesty International : « Le changement d’état civil est important car il me permettrait, une bonne fois pour toutes, de ne pas devoir me battre avec des gens pour tout ce à quoi j’ai droit, comme les prestations sociales. Je veux qu’on me reconnaisse telle que je suis vraiment. C’est ridicule que l’État ne me reconnaisse pas telle que je suis. » 

Le changement d’état civil est essentiel pour que les personnes transgenres puissent jouir de leurs droits humains. Ces dernières risquent de subir des discriminations dès qu’elles doivent présenter des documents mentionnant un nom ou des informations liées au genre qui ne correspondent pas à leur identité de genre et à son expression.

Voir également :

Europe: Denied identities: Cases of transgender people

Transgender people in Europe: Questions and Answers

Voir aussi: À cause de ce que je suis

 

Deuxième congrès national trans* les 6 et 7 septembre 2014

Le premier congrès national trans* a remporté un tel succès en 2013 qu’une deuxième édition est en préparation cette année. Les dates et le lieu sont déjà connus : les 6 et 7 septembre dans la Villa Stucki à Berne.

Bild Transtagung

Nous ferons tout notre possible pour tenir compte des suggestions qui ont été faites à la suite de la première édition, notamment pour organiser des ateliers en français.

Peut-être que toi-même tu aimerais animer un atelier ? Ou alors tu connais quelqu’un qui aurait envie de le faire ? Si c’est le cas, n’hésite pas à nous envoyer un email avec ta proposition à  jusqu’au 31 mars 2014 ! Nous ferons ensuite un choix entre les thèmes proposés et établirons un programme définitif. Merci pour ta participation !

Informations complémentaires: www.transtagung.ch

Joyeux Noël! – Fröhliche Weihnachten!

Joyeux Noël! – Fröhliche Weihnachten! – Glædelig Jul! – Merry Christmas! – Hyvää Joulua! – Mele Kalikimaka! – Vrolijk Kerstfeest! – Nollaig Shona Dhuit! – Buon Natale! – Sretan Bozic! – Wesolych Swiat! – Bella Festas daz Nadal! – Pozdrevlyayu s prazdnikom Rozhdestva! – Nollaig chridheil! – Feliz Navidad! – God Jul! – Kellemes Karacsonyiunnepeket!

Chères/chers membres et ami_e_s
Nous vous souhaitons un joyeux Noël et un bon départ pour l’année 2014 !

Liebe Mitglieder und Freunde
Wir wünschen Euch ein schönes Weihnachtsfest und ein gutes, glückliches neues Jahr 2014!

Transgender Network Switzerland (Sandra Tichy, Niels Rebetez & Henry Hohmann)

Weihnachten2013

Journée d’action Transgender Day of Remembrance

Quelques courageux•euses se sont retrouvé•e•s samedi 23 novembre dernier à Berne pour une action dans le cadre de la Journée du souvenir trans*. Affronter la température négative ne leur a pas fait peur pour interpeler et sensibiliser les passant•e•s sur les assassinats de personnes trans* dans le monde – 238 rapportés en une année. Le but était aussi de parler et d’échanger sur la situation en Suisse. Pour attirer le chaland, les bénévoles ont préparé 300 sachets avec des cacahuètes, du chocolat et des mandarines ! Sans oublier un peu de thé, puisque le mot d’ordre du jour était : « Give me some T ».

Continuer la lecture « Journée d’action Transgender Day of Remembrance »