La Hongrie restreint les droits

Malgré les protestations internationales, le Parlement hongrois a supprimé la possibilité de reconnaissance juridique des personnes trans et intersexuées le mardi 19 mai 2020. Cela restreindra les droits fondamentaux et discriminera davantage les personnes trans.

À l’avenir, seul le «sexe à la naissance» figurera dans les documents et les cartes d’identité. Cependant, cette disposition viole le droit des personnes trans et intersexuées à la vie privée et le droit à la reconnaissance juridique du sexe autodéterminé. Et cela fera augmenter la haine et la violence.

InterAction – Association Suisse pour les Intersexes et TGNS ont publié un communiqué de presse conjoint et ont écrit aussi une lettre au Conseil fédéral leur demandant de s’opposer à cette loi auprès du gouvernement hongrois.

Le communiqué de presse et la lettre au Conseil fédéral